Faire une recherche :  

 
Mardi 27 Décembre 2016 La marche est une activité totale
 
L
La marche est une activité totale

 

David LE BRETON. - Oui, il y a encore dix ans, quand j'ai publié Éloge de la marche (Éd. Métailié), il arrivait encore de faire des marches sans croiser personne. Aujourd'hui, on rencontre de plus en plus de randonneurs. Pourquoi? D'abord, lorsque cette activité n'est pas imposée, marcher renvoie de manière très naturelle à des valeurs qui semblent désormais essentielles: la lenteur, la conversation, l'amitié, la curiosité, l'autonomie… De plus, nous sommes dans une humanité «assise» qui a une relation ambiguë à son corps, coincé dans les embouteillages ou devant les écrans professionnels, la télé… et qui souffre de stress. Or, quand on marche, notamment pendant des heures, on retrouve l'apaisement qui nous est nécessaire.

Celui-ci passe alors essentiellement par le corps?

C'est surtout que la marche est une activité totale: géographique (nous nous déplaçons et découvrons le monde), anthropologique (elle nous confronte aux différences d'un lieu à l'autre et d'une population à l'autre), gastronomique (nous pouvons faire des étapes dans les fermes-auberges, et même tout sandwich a meilleur goût quand nous avons marché avant de le consommer…). Tout marcheur se sent passionnément vivant, car sa sensorialité est éminemment sollicitée, surtout s'il traverse des paysages de toute beauté, des forêts ou les bords d'une rivière… C'est alors une contemplation permanente, mais aussi la possibilité de goûter des myrtilles le long d'un chemin, de se baigner, de s'allonger sur l'herbe, d'écouter le chant des oiseaux. Le marcheur se retrouve plongé dans des univers sensoriels intenses. Et ce sont eux qui lui font supporter l'effort physique, car on sait qu'au-delà de ce chemin qui monte on va avoir un point de vue rare. Ainsi, la marche nous mène à la fatigue heureuse.

Vous dites aussi qu'elle est école d'humilité?

Oui, elle nous ramène à la simplicité de notre condition de bipède, à «hauteur d'homme». Chacun, d'ailleurs, peut marcher selon son rythme, sa forme, son désir d'aller là ou là… Sur les chemins, le statut social ne compte plus. Des juges, des chômeurs, des artistes se croisent en route et font des rencontres «de personne à personne», parlant GR, itinéraires, découvertes sans même savoir ce que fait l'autre dans la vie. Marcher permet de se libérer un temps des contraintes sociales si lourdes actuellement. Pendant quelques heures, jours ou semaines, on n'a plus de compte à rendre, on peut vivre une disparition «tranquille».

Mais la marche facilite aussi la sociabilité?

De ce côté-là, elle offre en effet toutes les possibilités: les seniors qui s'inscrivent dans des clubs de randonnée aiment avancer en groupe et se faire à cette occasion de nouveaux amis ; les couples qui souhaitent prendre des GR à deux ne rencontrent pour ainsi dire personne. Chacun peut donc se concocter son itinéraire «personnel». C'est en ce sens aussi que la marche est éminemment démocratique.


 


 

 
 
Vendredi 17 Juin 2016 Avis médical
 

Avis médical :  

 

 


Question: Docteur, j'ai entendu dire que les exercices cardiovasculaires pouvaient prolonger la vie, est-ce vrai ? 
R: Votre cœur est bon pour un nombre donné de battements, c'est tout ...  ne les gaspillez pas en exercices !  Faire battre votre cœur plus vite n'allongera pas votre vie; c'est comme dire que l'on pourrait allonger la vie d'une auto en la conduisant plus vite ! Vous voulez vivre plus longtemps ? Faites une sieste !

Q: Doit-on restreindre la viande et manger plus de fruits et de légumes ? 
R: Vous devez vous en tenir à la logique ! Que mange une vache ? Du foin et du maïs ! Que sont-ils ? Des végétaux ! Donc, un steak, n'est rien de plus qu'un mécanisme efficace de transfert de végétaux à votre organisme ! Vous voulez des grains de céréales ? Mangez du poulet !  Une côtelette de porc vous donnera l'équivalent de 100% de la dose quotidienne recommandée de légumes !

Q: Devrais-je réduire ma consommation d'alcool ? 
R: Non, pas du tout. Les vins et la plupart des alcools sont faits à partir de fruits. Le brandy est du vin distillé, c'est des fruits dont on a retiré l'eau, donc vous en retirerez encore plus de bienfait. La bière est également fabriquée à partie de grains. Ne vous en privez pas !

Q: Quels sont les avantages à participer à un programme régulier d'exercices physiques ? 
R: Je n'en vois aucun, désolé.. Ma philosophie est : Pas de douleur .... Quel bonheur !

Q:  Les fritures ne sont-elles pas mauvaises pour nous ?  
R:  VOUS N'ÉCOUTEZ PAS !!! ... Aujourd'hui, les aliments sont frits dans l'huile végétale. Ils en sont donc imprégnés, alors comment voulez-vous qu'absorber plus de végétaux soit dommageable pour vous ?

Q:  Est-ce que les exercices abdominaux peuvent aider à prévenir contre un éventuel épaississement du tour de taille ?
R: Définitivement pas ! Quand vous exercer un muscle, il devient plus gros. Vous ne devriez donc faire des abdominaux que si vous voulez avoir un plus gros tour de taille ! 

Q:  Est-ce que le chocolat est mauvais pour moi ?  
R: Êtes-vous fou ? Les fèves de cacao sont un autre végétal !!!  De plus, c'est l'aliment anti-déprime par excellence !

Q:  Est-ce que la natation est bonne pour la silhouette?  
R:  Si la natation était bonne pour la silhouette, expliquez-moi la taille des baleines ?

Q:  Est-ce qu'être en forme est important pour ma santé ?  
R:  Bien sûr ! Et 'Rond' est une forme comme une autre !


Pour tous ceux qui surveillent ce qu'ils mangent, voici le mot de la fin sur la nutrition et la santé ! Quel soulagement de connaitre enfin la vérité après toutes ces études contradictoires :   

ET SOUVENEZ-VOUS : 
"La vie ne devrait pas être un long voyage vers la tombe avec l'intention d'y arriver en toute sécurité dans un corps beau et préservé. La vie devrait plutôt constamment déraper - un Chardonnay dans une main - du chocolat dans l'autre – 
On devrait toujours en profiter pleinement et finalement arriver au bout du voyage, le corps usé jusqu'à la corde, et pouvoir s'écrier dans un dernier souffle : 'WOO - HOO! C'était une belle aventure et un beau voyage !"  
 


 


 

 
 
Vendredi 13 Mai 2016 Comment bien serrer et lacer ses chaussures de randonnée ?
 


Comment bien serrer et lacer ses chaussures de randonnée ?

En montagne, pour votre confort et votre sécurité, bien ajuster et lacer ses chaussures est indispensable. Pour être bien maintenu tout au long de la randonnée, en montée comme en descente. 

En effet, il ne suffit pas d’avoir les bonnes chaussures, il faut également s’assurer qu’elles sont correctement ajustées et lacées.

Voici nos astuces pour garder un bon laçage tout au long de sa sortie :

 

1/ Commencez par caler votre talon au fond de la chaussure.

Une fois votre pied glissé dans la chaussure, tapez quelques légers coups sur le sol pour bien caler votre talon au fond de la chaussure. Cela vous permettra de garder une zone de confort devant les orteils, pour qu'ils ne viennent pas appuyer à l'avant de la chaussure. 

 

2/ Ajustez le serrage de la partie basse en démarrant par les anneaux de laçage.

Il est très important de démarrer le laçage en partant du bas et non en tirant sur les bouts des lacets, comme on peut souvent le faire. Anneau par anneau, resserrez la chaussure en veillant bien à garder une certaine souplesse à l’intérieur.

Attention à ne pas trop serrer, au risque de couper la circulation du sang dans le pied. Il est très important de se sentir à l’aise dans ses chaussures. A vous de trouver l'ajustement qui vous correspond le mieux  !

 

3/ Dissociez le laçage de la partie basse et de la partie haute.

Cela permet de bien ajuster le laçage à la forme de votre pied et d'apporter plus ou moins de liberté à votre cheville. Pour verrouiller ce premier serrage de la partie basse faites un premier nœud simple au niveau du coup de pied ou alors utilisez le bloqueur de vos chaussures si elles en possèdent un.

 

4/ Serrez la partie haute de la chaussure

Croisez vos lacets de manière classique sur les crochets du bas.

Attention, pour les crochets du haut passez les lacets non pas de bas en haut mais de haut en bas !

Cette astuce aura 2 avantages : le noeud du lacet se retrouvera plus bas et ne gênera pas lors de forts dénivelés. De plus, si le noeud de vos lacets devait se détendre un peu, vos lacets auraient plus de difficulté à sortir des crochets.

 

5/ Enfin, nouez vos lacets avec un noeud plus efficace que le double noeud.

Commencez votre nœud comme si vous alliez faire un nœud classique mais avant de tirer sur les 2 boucles, repassez l’une des boucles à l’intérieur du nœud.

Ce nœud permettra à vos lacets de ne pas se desserrer tout seuls et il a l’avantage de rester très facile à défaire en fin de randonnée.

 

Avant d'entamer la descente, nous vous conseillons de re-lacer vos chaussures en les serrant un peu plus afin d’être sûr d’être bien maintenu, et afin d'éviter à votre pied de glisser vers l'avant de la chaussure.

 

ATTENTION : Avec des chaussures montantes équipées de crochets, il peut arriver que les crochets d'une chaussure se prennent dans les boucles des lacets de l'autre chaussure, en fonction de votre manière de marcher, du terrain etc.

Pour éviter toute chute, veillez à ce que vos crochets ne soient pas abîmés ou déformés, s’ils sont trop « ouverts » celà peut augment ce risque.

Vous pouvez également recouvrir le haut de vos chaussures avec votre pantalon ou une paire de guêtres  ou  rentrer vos lacets à l'intérieur de la chaussure (mais cette dernière option n'est pas très confortable).

 

Bonnes randonnées !


 


 

 
 
Lundi 9 Mai 2016 4 manières de brûler plus de calories en marchant
 
4 manières de brûler plus de calories en marchant

La marche est un exercice fabuleux, à condition de bien le faire. Suivez les quatre étapes proposées ici afin que vos marches vous permettent de brûler autant de calories que possible.
La marche est un excellent exercice d’aérobique sans heurts de même qu’une très bonne activité sociale. Toutefois, bien que, dans le but de brûler plus de calories, il soit possible d’élever sa fréquence cardiaque durant cette activité, la plupart d’entre nous marchons trop lentement pour en tirer des bienfaits, ce qui en fait un exercice d’aérobique peu efficace. «Une de mes grandes frustrations, de dire Mark Fenton, expert en marche, ancien marcheur athlétique de compétition et co-auteur du livre Pedometer Walking, c’est que cela prend une éternité pour tirer une bonne séance d’entraînement de la marche alors que, avec la course, on y arrive plus facilement. »
 
Comment, dans ce cas, obtenir des résultats satisfaisants sans avoir à marcher pendant des heures? C’est simple, marchez plus vite. Voici quatre trucs que propose Fenton pour augmenter votre vitesse et brûler plus de calories.

1. Faites attention à votre posture
Marchez la tête haute, littéralement, explique Fenton: redressez les épaules, regardez droit devant vous et gardez votre menton à l’horizontale. Imaginez que vous êtes une  danseuse de ballet, très droite et gracieuse.
2. N’allongez pas vos foulées, faites-en plus
«Évitez les foulées excessivement longues, de dire Fenton. Concentrez-vous plutôt sur le nombre de pas.» Il suggère de compter le nombre de pas que vous effectuez en 20 secondes afin de mesurer votre vitesse (ne comptez que les pas du pied gauche ou du pied droit, puis multipliez par deux) : 40 pas, c’est ce qu’on peut appeler une marche santé, 45, une marche modérément aérobique et 50, une marche rapide ou aérobique. Pour commencer, essayez de faire 45 pas en 20 secondes pendant une partie de votre marche, puis augmentez votre cadence à partir de là.
3. Pliez les bras
C’est une simple règle de physique: les bras bougent plus vite s’ils sont pliés, sans compter que, ainsi, ils ne ralentissent pas votre cadence. (Quand avez-vous vu pour la dernière fois un coureur gardant les bras droits?). «C’est précisément là que vous pouvez en apprendre beaucoup d’un marcheur athlétique», souligne Fenton.
4. Servez-vous correctement de vos pieds
«Exercez une poussée consciente à chacun de vos pas, conseille Fenton. Je donne le truc suivant à ceux qui suivent mes ateliers : à chacune de vos foulées, montrez la semelle de vos chaussures à la personne qui vous suit.» Cette visualisation vous aidera à exercer une plus forte poussée et à avancer plus vite.

PAR KAT TANCOCK
 

 
Laisser un commentaire sur cet article (1 commentaire déjà posté)


 

 
 
Vendredi 29 Avril 2016 Avez-vous un pied universel
 

Avez-vous un pied universel, pronateur ou supinateur ? Regardez l’usure de vos chaussures qui ont entre 1 200 et 1 500 km…

  • Si usure de la semelle extérieure vers l’intérieur, votre foulée estpronatrice.
  • Si usure de la semelle extérieure vers l’extérieure , vous êtessupinateur.
  • Si l’usure est centrale vous êtes universel.

Attention car votre foulée use naturellement le talon extérieur de la semelle et peut ainsi vous faire croire à une supination.

Regardez donc aussi la déformation du contrefort :

  • Si déformation vers l’intérieur, vous confirmez votre statut de pronateur.
  • Si usure vers l’extérieur, vous êtes effectivement supinateur.

Pour bien acheter…

Pour un pied universel

Usure médiane de la semelle : chaussures universelles même si naturellement l’usure de la semelle deviendra « supinatrice ».

  • Conseil d’un podologue conseillé si douleur, durillons ou ongle incarné.
  • Semelle complémentaire si fragilité associée.
Pour un pied pronateur

Usure plus marquée à l’intérieur de la semelle et déformation du contre fort.

  • Vous êtes comme 35 % des coureurs donc normal.
  • Chaussures universelles sauf si pronation pathologique confirmée après avis du médecin par un podologue du sport.
  • Le danger est l’apparition de pathologies appelées « technopathies du joggeur ».
  • Usage souvent conseillé de semelles thermoformées.
Pour un pied supinateur

Usure de l’avant pied vers l’extérieur et contre fort vers l’extérieur. Cas plus rare : 10% des coureurs (ancien footballeur ?).

  • Chaussures universelles avec semelles de confort amovibles pour y placer des semelles thermoformées réalisées par un podologue.
  • Possibilité d’apparition de « technopathies » type tendinites des péroniers latéraux ou douleurs aux genoux.

Dans tous les cas, il faut bannir à l’entraînement des chaussures légères : poids minimum 280 grammes pour les femmes, 350 grammes pour les hommes (Comment bien choisir sa chaussure de running ?).

Ampoules ou phlyctènes

On peut protéger les zones fragiles avec « des pansements double peau achetés en pharmacie » mais il faut surtout consulter un pédicure – podologue du sport.

Autre recette : 100 gr d’écorces de chêne (en pharmacie ou herboriste) dans deux litres d’eau, portez à ébullition pendant 15 minutes et laisser refroidir. Réalisez des bains de pieds pendant 5 minutes 2 fois par jour une semaine avant la course. Laissez sécher, sans essuyer, à l’air libre.


 


 

 
 
Vendredi 29 Avril 2016 A quelle fréquence devons nous réellement nous laver ?
 

Il y a une question qui nous taraude l’esprit depuis des années !
Malgré les innombrables enquêtes et études scientifiques…
Le mystère reste entier ! Oui, à quelle fréquence devons nous réellement nous laver ?

La plupart d’entre nous commencent ou finissent la journée par une bonne douche chaude.
Pourtant, on se ferait grand mal d’être aussi propre ! En effet, si l’on en croit un certain point de vue scientifique,
lorsque l’on se débarrasse du sébum de notre peau, nous l’asséchons ; la rendant plus délicate et plus sujette à l’attaque des méchantes bactéries ! En tout cas, pour le dermatologue Brandon Mitchell : « la plupart des gens se lavent beaucoup trop souvent ».
Très bien, alors la question demeure, quelle est la bonne fréquence de lavage ? Selon Mitchell : « une à deux fois par semaine c’est largement suffisant ! ».
Certes, mais pour les sportifs et les personnes qui sentent très fort, vous avez le droit à une douche quotidienne en ne lavant que les aisselles, les fesses et la région lombaire.
Pour ce qui est de la « formalité » du bain quotidien, vous le savez forcément, les shampoings et savons sont très mauvais pour votre petit épiderme fragile.
Pour une douche dermatologique optimale il vous faut : de l’eau froide (l’eau chaude creuse la peau), une savonnette à l’ancienne, et surtout pas de peeling (on garde ses peaux mortes qui protègent des agents chimiques).
Pour ce qui est de l’odeur, votre corps à la sienne et il faut vous y faire.
Quant aux cheveux, pour les personnes au cuir chevelu sec, un shampoing toutes les deux semaines fera l’affaire ; pour les autres maximum une à deux fois par semaine. Bref, ce que nous démontrent les travaux du professeur Mitchell, c’est que la douche est purement sociale et que plus on est « sale », plus on est propre en réalité et en bonne santé !


 


 

 
 
Mardi 4 Juin 2013 Pourquoi devrais-je marcher?
 
Pourquoi devrais-je marcher?
« La marche est le meilleur remède pour l'homme ». Cette phrase, supposément prononcée par Hippocrate il y a deux mille ans, s'applique encore plus de nos jours. Elle est surtout vraie pour les sociétés industrialisées. Les nouvelles technologies n'ont pas seulement transformé notre manière de travailler, mais ont encore plus profondément influencé nos habitudes de vie en réduisant l'effort physique nécessaire pour accomplir la plupart des activités quotidiennes (à l'exception des sports).
La surcharge pondérale et l'obésité touchent de plus en plus gravement les sociétés où les gens préfèrent la voiture à la marche. Cette diminution de l'effort physique requis par les activités quotidiennes, d'une part, et la consommation excessive de nourriture, d'autre part, forment une combinaison dangereuse. Sauf quelques exceptions, nous sommes tous victimes de ce duo mortel.
Cependant, nous ne pouvons pas retourner dans le passé ou rejeter les nouvelles technologies seulement pour que nos corps redeviennent minces, souples et en santé, comme l'étaient ceux de nos ancêtres. Par contre, nous pouvons marcher, pas seulement comme moyen de transport utilitaire, mais pour le plaisir et pour améliorer notre état de santé en lui donnant une place dans notre routine quotidienne. On ne peut pas surestimer les nombreux avantages de la marche puisqu'ils sont appuyés par des preuves scientifiques solides. *
* « Physical Activity and Health: A Report of the Surgeon General. US Department of Health and Human Services, 1996
* « National Service Framework for Coronary Heart Disease. UK Department of Health, 2000
 
Quels sont les bienfaits de la marche pour la santé?
Marcher régulièrement agit directement sur les appareils circulatoire et locomoteur :
  • en réduisant le risque de maladies du coeur et d'accident vasculaire cérébral;
  • en faisant baisser la tension artérielle;
  • en diminuant le taux de cholestérol sanguin;
  • en augmentant la densité osseuse, ce qui prévient l'ostéoporose;
  • en atténuant les conséquences négatives de l'arthrose;
  • en soulageant les maux de dos.
Marcher régulièrement améliore aussi l'état de santé général et la longévité. Selon le rapport du Directeur du département de la Santé des États-Unis, les marcheurs vivent plus longtemps et ils ont une meilleure qualité de vie.
 
Y a-t-il d'autres bienfaits liés à la marche?
Amélioration de la condition physique
Marcher régulièrement signifie marcher quotidiennement, ou au moins quelques fois par semaines, pendant au moins 30 minutes. Marcher régulièrement, tout comme les autres activités physiques douces et modérées qui font appel au corps en entier, peut grandement améliorer votre capacité aérobique et votre fonction cardiorespiratoire. De plus, lorsque vous marchez régulièrement, vous réduisez les risques de :
  • Se fracturer la jambe ou la main en tombant, car les os sont plus solides.
  • Se blesser, car les articulations ont une meilleure amplitude de mouvement et les muscles sont plus flexibles.
Amélioration du contrôle du poids
Votre poids reflète l'équilibre entre les calories que vous absorbez en mangeant et les calories que vous dépensez lors de vos activités physiques quotidiennes. En marchant pendant 30 minutes, vous parcourez une distance de 2,0 à 2,5 km et vous brûlez environ 125 calories (520 kilojoules). Cela peut sembler peu, mais si vous marchez cinq jours par semaine pendant un an, vous dépensez plus de 32 000 calories, ce qui brûle plus de 5 kg de gras. De plus, les dernières découvertes scientifiques montrent que la marche procure encore plus de bienfaits si vous brûlez un minimum de 2 000 calories par semaine en marchant (environ 8 heures de marche par semaine).
Amélioration de la santé mentale
La marche, surtout quand vous marchez en bonne compagnie et dans un endroit agréable, réduit la dépression et l'anxiété. De plus, les marcheurs sont souvent de bons dormeurs.
Amélioration du processus de guérison
La marche lente est souvent recommandée aux gens qui souffrent de différents troubles de santé.
Au début, vous ne ferez peut-être que de courtes distances, mais, si vous persévérez, vous pourrez rapidement augmenter la distance et accélérer votre guérison.
 
Comment commencer à marcher?
Pour commencer à marcher, vous n'avez pas besoin de suivre un cours ou d'acheter un vidéo, un logiciel ou un manuel d'instruction. Vous n'aurez pas besoin d'un long entraînement intensif. Marchez naturellement et suivez les conseils suivants :
Il est essentiel d'avoir une bonne posture pour profiter de tous les bienfaits de la marche :
  • Gardez la tête et la colonne vertébrale droites.
  • Assurez-vous de ne pas pencher vers l'avant ou vers l'arrière.
  • Regardez droit devant, mais regardez occasionnellement par terre pour repérer les obstacles.
  • Gardez les épaules et les bras détendus et relâchés. Laissez-les balancer naturellement, sans les forcer.
Respirez régulièrement – ni trop légèrement, ni trop profondément.
  • Ne retenez jamais votre souffle et ne vous forcez pas à respirer profondément.
Fréquence, durée, rythme et vitesse
  • Il est préférable de marcher tous les jours, car les bienfaits sont cumulatifs.
  • Plus les séances de marches sont espacées, plus les effets cumulatifs seront réduits. Lorsqu'il y a plus de cinq jours entre les séances, l'effet cumulatif est négligeable.
  • Les activités douces, mais dynamiques (c.-à-d. les activités effectuées en se déplaçant, comme la marche) sont les plus efficaces pour brûler du gras sainement. Toutefois, cet effet commence après environ 30 à 40 minutes.
  • Le rythme de marche varie d'une personne à l'autre et dépend de votre condition physique, du type de terrain, des conditions météorologiques et de vos objectifs.
  • La vitesse le plus souvent recommandée est un rythme dynamique qui correspond à environ 90 à 110 pas à la minute, ou 4 à 5 km à l'heure.
  • Ralentissez si la respiration devient difficile; il est préférable de marcher un peu trop lentement qu'un peu trop vite.
Si vous êtes inconfortable ou si vous ressentez de la douleur, arrêtez de marcher.
  • Vérifiez vos chaussures.
  • Consultez votre médecin ou un spécialiste en conditionnement physique.
 
Est-ce que j'ai besoin de chaussures spéciales pour marcher?
Les chaussures sont la plus importante pièce d'équipement requise pour la marche, mais elles n'ont pas besoin d'être des chaussures « de marche » spécialisées. Toutes les paires de chaussures avec lesquelles vous pouvez marcher longtemps conviennent. Voici quelques conseils si vous ne possédez pas une telle paire et que vous souhaitez vous en procurer une :
  • N'achetez pas de chaussures de randonnée sauf si vous prévoyez marcher sur un terrain accidenté. Elles peuvent être trop lourdes et manquer de flexibilité.
  • N'achetez pas de chaussures conçues pour les coureurs. Ce type de chaussure, équilibré à l'avant, place le corps dans une position légèrement trop penchée vers l'avant. Une telle position est appropriée pour la course, mais pas pour la marche, car elle change la répartition de l'effort sur les jambes et sur le bas de la colonne vertébrale et peut être inconfortable.
  • Les chaussures les plus appropriées pour marcher sont celles conçues spécialement pour la marche. Si vous ne pouvez vous procurer des chaussures de marche, les chaussures tout sport sont votre deuxième choix.
 
Qu'est-ce que je dois rechercher en choisissant mes chaussures?
Essayez toujours les chaussures le soir. Les pieds gonflent à la fin de la journée.
Marcher peut être une torture ou un plaisir selon les chaussures que vous portez. Il est donc essentiel d'en porter de bonnes, qui possèdent les caractéristiques suivantes :
  • Est-ce qu'il y a assez d'espace pour bouger les orteils?
  • Est-ce que la chaussure est bien ajustée et soutient bien le talon?
  • Est-ce qu'elle possède une semelle intérieure flexible et coussinée pour absorber les chocs? (Rappelez-vous que la grande majorité des acheteurs recherchent des chaussures trop coussinées dans l'espoir de diminuer l'inconfort causé par des pieds plats ou creux.)
  • Si vos pieds sont un peu plats, essayez les soutiens plantaires moulés que vous pouvez vous procurer dans la plupart des pharmacies.
  • Lorsque vous cherchez des chaussures de sport, demandez à un vendeur des modèles de « contrôle » – ils possèdent des semelles qui sont conçues de manière à empêcher les pieds de tourner vers l'intérieur. Si les soutiens plantaires ou les chaussures de sport n'aident pas, consultez un podiatre au sujet de semelles orthopédiques moulées sur mesure.
  • Si vous avez les pieds creux (voûte plantaire prononcée), cherchez des chaussures de sport de « stabilité », qui sont plus coussinées, pour contribuer à résoudre ce problème.
  • Si vous êtes sujet aux entorses aux chevilles, portez des chaussures de sport hautes qui sont bien ajustées au pied et à la cheville afin de vous protéger contre les torsions.
  • Si les souliers ne sont pas confortable en magasin, ne les achetez pas. Les chaussures de marche n'ont pas besoin d'être « cassées » pour être confortables.
  • Cherchez des chaussures faites d'une matière « respirante », préférablement résistantes à l'eau.
  • Lorsque vous choisissez des chaussures, rappelez-vous que les chaussettes ou les bas serrés peuvent donner des crampes d'orteils, comme des chaussures mal ajustées. Des chaussettes froissées ou mal ajustées peuvent causer des ampoules. On recommande des chaussettes performantes blanches faites de fibres qui ne retiennent pas l'humidité. (Les chaussettes de couleur peuvent causer des allergies cutanées chez certaines personnes.)
 
Comment dois-je entretenir mes chaussures?
  • Utilisez vos chaussures seulement pour marcher. Les porter pour faire d'autres sports peut les endommager.
  • N'enlevez pas vos chaussures sans détacher les lacets pour ne pas endommager le contrefort (derrière de la chaussure).
  • Évitez de marcher avec des chaussures mouillées. Les semelles intercalaires (situées entre la semelle intérieure et la semelle d'usure) mouillées n'absorbent pas les chocs.
  • En général, les semelles intercalaires s'usent plus rapidement que les semelles d'usure. L'usure de ces dernières, la plus facile à remarquer, n'est pas un bon indicateur de la durée de vie des chaussures.
 
Comment dois-je m'habiller pour marcher?
Il n'est pas difficile de savoir quoi porter pour la marcher lorsque les conditions météorologiques sont idéales. En réalité, vous pouvez porter n'importe quels vêtements amples, confortables et assez chauds. Par contre, l'habillement devient très important lorsque les conditions sont défavorables.
Conditions hivernales froides
  • Portez des couches de vêtements, de préférence en tissu qui ne retient pas l'humidité. * Le coton, la soie ou la laine ne devraient pas être en contact avec la peau.
  • Portez toujours un chapeau – un tiers de la chaleur corporelle est perdue par la tête.
  • Des cache-oreilles et des mitaines ou des gants peuvent aussi vous garder au chaud.
  • Utilisez un bâton de marche ou de randonnée lorsque le sol est glissant, par exemple sur les rues glacées, enneigées ou mouillées.
  • Si les conditions sont vraiment mauvaises, marchez à l'intérieur, par exemple dans un centre commercial; vous pouvez aussi marcher sur un tapis roulant.
* Ces types de tissu, qu'on appelle tissus « mèche », ont tendance à retenir l'odeur de sueur, malgré les lavages « intensifs ». Faire tremper les vêtements de sport dans une eau de lessive de soude, puis les laver à l'eau tiède ou chaude permet d'éliminer les odeurs.
Conditions estivales chaudes
  • Portez des vêtements légers qui couvrent suffisamment le corps pour réduire l'exposition aux rayons UV.
  • Portez un chapeau qui protège des rayons directs du soleil.
  • Portez des lunettes de soleil pour réduire les reflets et les dommages aux yeux causés par les rayons UV (ces derniers contribuent à la formation des cataractes).
  • Choisissez de marcher tôt le matin, en fin d'après-midi ou en soirée.
  • Buvez beaucoup de liquides - surtout de l'eau.
 
Est-ce que je devrais faire des exercices de réchauffement avant de marcher?
On ne sait pas avec certitude si les étirements qui sont habituellement recommandés avant toute activité vigoureuse sont bénéfiques. Toutefois, par précaution, nous vous recommandons de commencer par marcher lentement pendant 5 minutes, puis à un rythme modéré pour ensuite accélérer graduellement avant d'atteindre votre vitesse de croisière. Les 5 premières minutes détendent vos muscles et contribuent à réduire les risques d'élongation et de claquage.
À la fin de la séance, pour éviter d'être étourdi à cause d'un arrêt brusque de l'effort physique, ralentissez pendant 3 à 5 minutes.
 
Est-ce qu'il est bon de marcher ou de courir pieds nus?
Le port de chaussures ou de bottes confortables, mais qui ont un soutien plantaire rigide, peut, à long terme, entraîner une perte de la flexibilité naturelle du pied. En effet, les muscles qui donnent sa souplesse à la voûte plantaire s'affaibliront tôt ou tard à cause du support fixe des chaussures qui se trouve à les immobiliser.
Donc, peu importe la qualité de vos chaussures et l'attention que vous portez à votre santé, il est bon de marcher pieds nus occasionnellement, car cela redonne aux pieds un peu de leur flexibilité naturelle. C'est pour cette raison que nous vous conseillons de marcher pieds nus à la maison, à la plage et partout où il n'y a pas de danger évident pour vos pieds.

 

Reproduction autorisée sans effet sur le droit d'auteur

Il est entendu que la permission de reproduire des documents du CCHST est accordée, à condition de :

 
  • ne modifier aucunement le texte (ratures, ajouts, formulation différente)
  • ne pas faire réimprimer des extraits sans l'approbation préalable du CCHST

 


 

 
Pages :12345>>
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement